1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
221 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 416 entreprises et 43 130 emplois créés ou maintenus en 2017
Accueil > Témoignages > Témoignages des créateurs > Témoignage de DG ROCHER

Témoignage de DG ROCHER

Cyril DAVOUST et Jean-François GODARD ont bénéficié d'un prêt d'honneur en 2012 pour la reprise de l'entreprise DG ROCHER à Argentré.
Petit point avec eux 5 ans après ...

Pouvez-vous vous présenter, présentez votre entreprise et votre activité ?

DG Rocher est une entreprise charpente couverture, isolation, bardage, zinguerie basée à Argentré au sein de la zone de la Carie et créée en 1996 par Monsieur ROCHER. Nous l'avons repris l'entreprise en 2012 en cogérance et nous employons à faire vivre l'esprit familial et les valeurs artisanales. On travaille principalement sur des chantiers de rénovation pour les particuliers et un peu pour la commune d'Argentré. On fait aussi du ramonage et des travaux sur corde pour les chantiers difficilement accessible en nacelle comme les clochers ou les châteaux.

Pourquoi avoir voulu reprendre cette entreprise ?

Ce n’était pas vraiment prévu ! On se connaissait depuis un petit moment et on bricolait ensemble depuis des années. 

Jean-François travaillait au sein de l'entreprise ROCHER depuis 1992. Quand Monsieur ROCHER a annoncé qu'il souhaitait vendre l'entreprise, on en a parlé gentiment, en rigolant tout d’abord, et puis plus sérieusement. On avait même un avis complétement différent sur la question. Jean-François voulait plutôt partir sur une création pure et moi je préférais une reprise pour avoir déjà une clientèle et un carnet de commandes d'établi.

On s'est posé pas mal de question : on y va ? On n’y va pas ? Ça se passe comment ? Il y avait pas mal d'aspects qu'on ne connaissait pas du tout : Ni l’un ni l’autre n’avons fait de comptabilité ou de gestion et les bilans comptables, il faut un peu de temps pour les comprendre et savoir où on va. La gestion du personnel aussi parce qu'il y avait 5 salariés quand on a repris. Et puis, la partie administrative qu'on avait largement sous-estimée lors de la reprise.

Comment s’est passé la reprise ?

Cyril : J'ai été 2 mois dans l'entreprise pour suivre M. ROCHER qui m'a montré son fonctionnement pour l'établissement des devis, des factures et la relation avec les fournisseurs.

Par contre, on a eu pas mal de mouvements de salariés, ce qui n'est pas simple à gérer. Au final, on a 2 salariés de moins qu'avant la reprise. Aujourd'hui, nous sommes 2 gérants (Jean-François est sur les chantiers et gère les chantiers et les équipes et moi pour gestion des devis et factures et environ 40% sur les chantiers), 3 ouvriers et 1 secrétaire. On embauche un apprenti en septembre en CAP charpente-couverture. C'est un niveau qui nous convient bien !

On a eu quelques mésaventures tout de même : accident de travail, relations un peu tendues avec la banque, changement de comptable. Aujourd'hui, ça se stabilise !

dg rocher andré blin initiative mayenne

Vous bénéficié du dispositif de parrainage que propose Initiative Mayenne avec André BLIN qui vous accompagne en tant que parrain. En quoi cela vous a-t-il aidé ?

Cyril : On a choisi notre parrain, ce qui est un peu atypique chez Initiative Mayenne. J’ai rencontré André dans un autre cadre et lui ai demandé s’il pouvait être notre parrain suite à un 1er parrainage qui ne répondait pas nos attentes.

Même si son activité ne ressemble pas à la nôtre et qu'il a plus de 30 ans d'expérience en tant que chef d'entreprise, André est très accessible. On a des échanges simples et francs. Il ose nous dire quand il y a des choses qui ne vont pas.

Jean-François : Quand on a besoin de renseignements ou qu'on se pose des questions, on n’hésite pas à demander l’avis d’André. Il est aussi venu nous mettre quelques coups de pieds dans les fesses, notamment par rapport à des investissements qu'on a autofinancés et qui nous ont mangé la trésorerie. Il a la franchise de dire les choses comme elles lui viennent et on apprécie énormément ça.

Cyril : Ce qui est dur avec le parrainage, c'est de trouver la limite jusqu’où peut aller le parrain et ce que nous on peut demander. Je pense que ça se fait au feeling et en fonction de la relation et la confiance que l'on construit avec son parrain.

Avez-vous des projets à venir ?

Nous sommes en train de monter un dossier pour acheter le local dans lequel nous sommes installés aujourd'hui. L'objectif est d'améliorer notre outil de travail en réalisant des travaux d’aménagement pour la partie bureaux, les vestiaires avec douche, de faire une salle de repos et réfectoire. On veut aussi mettre le local aux normes handicapées pour la partie accueil et bureau.

On envisage aussi de renouveler 2 de nos camions l’année prochaine. Ça permet d’offrir de bonnes conditions de travail aux salariés en renouvellement le matériel. On a fait ça pour déjà en investissant dans du matériel portatif. Ce sont de petites choses mais qui ont de l’importance pour les salariés.

Alors, pas de regret d’avoir repris cette entreprise ?

Jean-François : Si c'était à refaire, on n’est pas sûrs qu’on aurait tenté l’expérience. En tout cas, on ne serait pas partis sur une reprise. Peut être plutôt sur une création.

Quels conseils donneriez-vous à un repreneur d’entreprise aujourd’hui ?

Cyril : D’être bien conseillés dès le départ par rapport au choix du statut, au business plan, le processus de reprise d'entreprise. Surtout, ne pas rester seul dans son coin.

Et puis, être courageux parce qu'il y a toujours des péripéties dans une entreprise. Il y a aussi beaucoup de sacrifices, à la fois au niveau de la vie de famille et au niveau financier car on ne veut pas pénaliser la société donc on se verse un petit salaire qui n’est pas à la juste valeur du travail que tu fais.

Prendre du temps pour soi. On est tellement à 200% dans notre projet qu’on a du mal un peu à en décrocher. Ça fait 3 ans maintenant que je me prends quelques jours pour mes loisirs personnels. Ça me permet de décompresser. Je fais en sorte que tout soit bien organisé en prévision de ces jours-là mais Jean-François et les salariés savent que je ne suis pas joignable.

 

SARL DG ROCHER

ZI La Carie- 53210 ARGENTRE

02.43.02.30.56 - dg.rocher@gmail.com 

http://dgrocher.fr