1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
217 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
17 325 entreprises et 45 741 emplois créés ou maintenus en 2018
Accueil > Témoignages > Témoignages de bénévoles et partenaires > Témoignages Territoire Château-Gontier : Philippe HENRY & Christine PLESSIS-SABIN

Témoignages Territoire Château-Gontier : Philippe HENRY & Christine PLESSIS-SABIN

Publié le 28 février 2018

Philippe Henry, président de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier et Christine Plessis-Sabin, présidente du comité de prêt Initiative Mayenne du territoire de Château-Gontier, ont accepté de répondre à nos questions sur le fonctionnement d'Initiative Mayenne sur leur territoire.

 
logo chateau gontier
 
Philippe Henry :
  • Comment Initiative Mayenne s’insère-t-elle dans le développement économique réalisé par la CC sur le territoire de Château-Gontier ? Qu’apporte-t-elle de plus ?
C'est un dispositif auquel la communauté de communes participe mais ne pilote pas et je trouve ça bien.
Pour nous, Initiative Mayenne un partenaire très important dans le cadre de l’accompagnement des porteurs de projet sur le territoire car il permet aussi aux porteurs de projet d'identifier des interlocuteurs locaux, d’autant plus que ce sont des professionnels du monde de l’entreprise.

Je dirais donc que c’est un outil d’accompagnement avant un outil financier. Initiative Mayenne permet de ne pas laisser le porteur de projet seul dans son projet de reprise ou de création en l'entourant d'un certain nombre d’acteurs qui vont l’aider à consolider et mûrir le projet. C’est cette dimension-là qui est intéressante car souvent les porteurs de projet nous disent qu’ils sont seuls.
  • Que trouvez-vous intéressant dans le fonctionnement d’Initiative Mayenne ?
Le comité permet un regard avisé sur la faisabilité du projet. Ces comités ad hoc permettent d’avoir l'avis de personnes qui sont du monde économique et qui ont un regard impartial sur le projet. Il faut de l’impartialité et de la justesse dans l’analyse pour faire en sorte qu’on soutienne un projet parce qu’il est viable et que le porteur nous inspire confiance. C’est ça qui est important.
Je trouve aussi que la composition du comité est intéressante parce qu'ils sont hétéroclites : même s'ils sont constitués de personnes qui connaissent bien le monde économique, il y a quand même différent profils, différents parcours, différents aspects professionnels qui apportent des éclairages intéressants sur les projets. Le porteur de projet peut ainsi capitaliser sur les expériences et spécialités de chacun le temps du comité pour l’aider à avancer.
  • Comment se passent les relations avec Initiative Mayenne au quotidien ?
Au quotidien, c’est Marie-Thé Roidot qui est le relais d’Initiative Mayenne sur le territoire. Elle accueille, conseille et aide les porteurs de projet dans la constitution des dossiers de demandes de prêt d'honneur et anime le comité de prêt du territoire de Château-Gontier. Etant déjà en charge du développement économique sur le territoire, c’est beaucoup plus efficace.
  • Quels sont pour vous les facteurs clés de réussite d’un dispositif comme Initiative Mayenne ?
Le plus important c’est pour moi cette double dimension. Ça va au-delà de la dimension financière avec la dimension de l’accompagnement du créateur ou du repreneur. C’est vraiment un volet très important.
 
interview chateau gontier initiative mayenne
 
Christine Plessis-Sabin : 
  • Qu’est ce qui t’as donné envie de t’impliquer en tant que membre du comité de prêt d’Initiative Mayenne ?
Ce qui m’a attiré dans le comité, c’est le sentiment d’être utile, d'être au service de l'économie et de pouvoir accompagner, conseiller et aider les porteurs de projet avec mes connaissances et compétences.
  • En quoi consiste le comité de prêt ? En quoi ça te semble une étape importante pour le porteur de projet ?
Le comité de prêt est l'étape où le porteur de projet qui fait une demande de prêt d'honneur vient présenter son projet devant les membres du comité de son territoire. Il a environ 15 minutes d'allouées à sa présentation, suivies de 15 minutes de questions-réponses pour approfondir certains points. Le comité délibère dans la foulée et donne au porteur de projet sa décision motivée.

Pour moi, la présence du porteur est indispensable. Je prends toujours le temps d’étudier les dossiers en amont du comité et j’ai naturellement un a priori qui se dessine à la lecture du dossier. Quand je vois la personne en comité, ça peut confirmer mon a priori ou le changer en fonction de la personnalité de la personne. Parfois sur le papier, on ne croit pas à un projet et puis lors du comité, on a envie d’aider la personne. Certains ont des belles idées et ont besoin d’aide. C’est une partie de nos missions et de nos objectifs.
  • Est-ce que le caractère local du comité de prêt te semble important ? Pourquoi ? 
Primordial, c’est indispensable de connaitre le tissu local. On travaille tous à Château Gontier ou les alentours. Avec nos connaissances locales et nos compétences, on cerne un peu plus le projet. D'ailleurs, on prend parfois des décisions qui ne sont pas celles que le porteur de projet veut entendre mais notre rôle n'est pas de les accompagner à aller dans le mur. 
  • D'autres remarques sur le fonctionnement d'Initiative Mayenne ?
Depuis 2004, je trouve qu’on se professionnalise. Je trouve ça plutôt bien. Au niveau départemental, les présidents de comité se rencontrent régulièrement. Il y a aussi des commissions qui se forment au niveau du Conseil d'Administration. Il y a plusieurs travaux de réalisés qui permettent de faire avancer les choses.